Les aventures d\'une célibataire à Saint Barth

Les aventures d\'une célibataire à Saint Barth

Bienvenue dans le monde merveilleux des Assedic !!

Jeudi 3 Février 2011

 

Assez parlé des mecs et de la difficulté à trouver l’âme sœur, de toute façon, ça ne fera pas avancer le schmilblick de pleurer sur son sort, il existe des problèmes plus grave dans la vie, comme être au chômage et chercher un emploi !

Il est impératif de savoir quelques petites choses quand on est « demandeurs d’emplois » :

 

1°) Le changement de statut social

 

Pour certains, cela paraitra dérisoire mais pour d’autre c’est primordial, et ça change complètement leurs regards sur vous ! Dans ces cas-là, il ne faut pas se démonter, oui vous n’avez plus de job mais non, vous n’allez pas finir sous les ponts ! Et puis de nos jours, personne n’est à l’abri d’un passage à vide alors un petit peu de tolérance sera la bienvenue !

 

2°) L’inscription téléphonique aux Assedic

 

La première fois ça fait peur mais surtout, faites preuve de patience, un conseiller va vous répondre (traduction : au mieux dans 15 minutes, au pire quelqu’un vous raccrochera au nez par inadvertance).

Pour les gens s’inscrivant en métropole, vous êtes des chanceux, on vous fixera un rendez vous lors du coup de fil d’inscription. A Saint-Barth, nous devons d’abord trouver l’endroit du rendez vous, car la conseillère ne sait pas où ça se trouve et ensuite s’y rendre en espérant que le conseiller aura le temps de nous recevoir (il vient seulement de temps en temps sur notre caillou) !

En même temps, le chômage ici, c’est exclu ! Quand on paye 12 euros pour une salade, on ne peut pas se permettre d’être au chômage !

Avec le RMI, on se paye une semaine de course, non j’exagère, deux semaines….. .

 

3°) Le rendez vous avec le conseiller

 

Je tiens à préciser que ces expériences sont personnelles et chaque personne a sa propre expérience !

En ce qui me concerne, je suis toujours rentrée pleine d’espoir dans l’Agence Nationale pour l’Emploi et j’en suis toujours ressortie avec toute la misère du monde sur les épaules !

Je me souviendrai toujours de cette conseillère qui m’a cassé en deux lorsque je lui ai parlé de mon projet de créer une chambre d’hôte : « Pffff, mais il faut être réaliste ma petite, ça se fait pas en quelques mois et puis pensez d’abord à trouver un job qui vous permettra de vous réinsérer dans le monde du travail, c’est le principal !! »

Ben oui les statistiques c’est le principal, faut que ça baisse, faut que ça baisse !!

Enfin, la chose à retenir c’est : ne compter pas sur les conseillers pour vous rebooster, c’est pas leur job, eux ils sont là pour vous recevoir et vous dire que la situation économique est telle que n’importe quel job sera bon pour vous et comme votre confiance en vous est au plus bas, ben, vous y croyez !!

 

4°) Conclusion

 

Ne vous laissez pas intimider par les gens qui vous disent : « C’est bizarre, y a plein de boulot en ce moment, je ne comprends pas que tu ne trouves pas ?? » Calmement, expliquez-leur que, à votre âge vous avez envie d’autre chose que de servir des hamburgers à des ados pré-pubères ! Certes vous n’avez pas fait de grandes études mais ce n’est pas une raison pour accepter n’importe quel job, après toutes ces années dans la vie active, vous savez ce que vous valez !

Et puis j’insiste sur ce point : personne n’est à l’abri de nos jours alors encore une fois, tolérance, merci !!

Prenez votre temps pour trouver un job qui sera fait pour vous ! Profitez en pour faire un point sur ce que vous voulez réellement faire et surtout ne vous sentez pas exclu de la vie active !

En attendant, bienvenue dans le monde merveilleux des Assedic en espérant que votre séjour soit le plus court possible !



03/02/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres