Les aventures d\'une célibataire à Saint Barth

Les aventures d\'une célibataire à Saint Barth

La trentaine (suite) "Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre...."

Jeudi 20 Mai 2010

Ben dis-donc, le premier n'était qu'une esquisse, plus les jours passent et plus j'y réfléchis, plus je me dis que le temps file à la vitesse de la lumière et plus je pense à ce poème de Ronsard : "Mignonne, allons voir si la rose........!! Stop, j'ai peur! 

Apparition des premières rides : c'est beau, les premières rides, charmant, notre visage a vécu tout comme nous, mais qui dit 1ère ride, dit seconde et troisième et...... tu te retrouves flétrit comme la fameuse rose de ce goujat de Ronsard (Ben oui trop facile d'écrire ça, c'est un homme, et les hommes sont comme le vin, ils se bonifient avec l'âge!).

La vitesse de la lumière, je sais même pas si c'est assez vite pour comparer avec la vitesse à laquelle mes deux dernières décennies sont passées.

Je me souviens encore de la totalité de ma soirée d'arrosage du brevet des collèges, de mon booster rouge, flambant neuf (en récompense du brevet) que j'ai du conduire 10 fois avant qu'une copine ne se plante sévère avec et que je sois traumatiser à vie des 2 roues!

-De mon premier baiser sur une marche d'escalier, donné par un garçon qui allait avoir la difficile tâche d'être le premier à briser mon petit cœur, quand je l'ai revu quelques années plus tard, j'ai voulu lui dire merci, mais je suis pas sure qu'il l'aurait bien pris!

-De toutes les fois où je me suis retrouvée en boite de nuit sans avoir l'âge légal et surtout sans que mes parents, qui devaient dormir sur leur deux oreilles, ne sachent que leur fille était en train de se déchainer sur la piste de danse sur des airs de bonnes vieilles "dance music" tout droit sortis du dernier "Dance Machine 4"!

- De ma première cigarette : crapotée derrière un arbre du Jardin Henri Vinay ; de mon premier paquet, acheté avec l'argent de maman, que j'avais volé dans son porte monnaie ; de ma dernière cigarette, une Fortuna, fumée devant un match de foot, chez des potes.

-De ma première cuite, où j'ai fini sur la plage à vomir vert (cuite au Jet 27, beurkk!!!)!!

-De la boule au ventre juste avant les résultats du bac, comme si ma vie en dépendait, il faut dire que j'ai bachoté comme on dit dans le jargon du lycéen : 1 mois avant, je me suis dit : Zut, va falloir s'y mettre! En en discutant avec des amis, je me rends compte qu'on était tous dans le même cas!!

-De ma première année de faculté : année sabbatique devrais-je dire, ou j'étais inscrite en italien et où j'ai du m'y rendre, en tout et pour tout, deux fois!! Du premier appartement, immense mais presque insalubre, loué à la va-vite à une mamie sourde, juste à cause d'une grosse envie d'indépendance!

-De mon premier amour : avant lui j'avais cru être amoureuse un grand nombre de fois, mais j'étais loin du compte.

-De ma première rupture, un dimanche de novembre, celle où on se dit que plus jamais on aimera, que notre vie est finie, que l'on ne se relèvera jamais, que plus rien n'a d'importance.

-De mon premier boulot, ma première paye, mes premières fringues payées avec Mon argent!!

-De mon premier grand voyage, qui, en trois mois, m'a certainement apporté plus que tout ce que l'on a pu m'enseigner à l'école!!

Et enfin, de mon arrivée à Saint Barth, dans mon treillis et mon vieux tee-shirt spécial "Je voyage, donc je me néglige" (je me demande bien où je pensais atterrir à l'époque) au milieu de tous ces magasins de luxe, quel décalage j'ai ressenti ce jour-là! 

Saint-Barth, où le temps défile encore plus vite que n'importe où ailleurs!


Je n'ai qu'une chose à rajouter :

"Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur la vieillesse
fera ternir votre beauté"


21/05/2010
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres