Les aventures d\'une célibataire à Saint Barth

Les aventures d\'une célibataire à Saint Barth

Petites leçons pour bien vivre à Saint-Barth!

 

Et bien ça y est, vous y êtes, votre bateau vient d’accoster et vous pouvez enfin découvrir cette île qui vous intrigue depuis la première fois que vous en avez découvert l’existence !

 

Vous découvrez la capitale, avec ses boutiques de luxe, étrange ce mélange entre la musique zouk qui passe et les vitrines Louis Vuitton ou encore Hermès !

 

Une fois installé, vous décidez de la suite du programme, et oui, vous repartez à zéro, et puis vous vous étiez fait une fausse idée de cet endroit !

 

Comme la majorité des gens qui arrivent sur cette île, vous aviez pensé avant de venir que, comme elle ne faisait que 25km carré, vous alliez pouvoir circuler à pied ou en vélo !

 

Et bien non, impossible, il est impératif d’avoir un scooter ou une voiture. Aux plus fortunés, je conseille une voiture de type 4X4, aux autres, de mettre une veste en cuir de moto : équipement conseillé mais pas très confortable sous le soleil des Caraïbes .

 

Leçon  N°1 : Bien choisir sa voiture :

 

Ne pas se précipiter sur un Suzuki Samouraï, juste pour le fun, parce que comme voiture tape-cul on ne fait pas mieux, mes fesses vous le diront !

Mais surtout, se méfier de certains loueurs de voiture peu scrupuleux qui vous voient arriver avec vos airs de novice et s’en frottent les mains !

Voilà, vous ne m’avez pas écouté et venez d’acquérir un superbe Samouraï blanc baché, ce qui nous amène à la :

 

Leçon  N°2 :  Ne pas aller chez n’importe quel garagiste!

 

Il est indispensable de vous renseigner auprès de gens vivant ici depuis longtemps pour ne pas aller chez n’importe qui !

Une fois que vous avez trouvé votre garagiste, respirez, détendez-vous, allez-y à la cool, comme si vous vous moquiez de ne pas avoir de voiture, car, si il a le malheur d’apprendre que votre vie en dépend, la note sera salée !

Exemple d’attitude à éviter : Vous arrivez en panique chez le garagiste, avec une voiture qui fume, qui sent le chaud, prête à rendre l’âme, en le suppliant de trouver le plus vite possible d’où vient la panne ! Comme le Petit Chaperon Rouge, vous venez de vous jeter dans la gueule du loup !

Plutôt que de vous obstiner à arriver jusqu’au garage, vous auriez dû laisser votre voiture sur le bord de la route et venir à pied, d’une part vous auriez eu le temps  d’effacer cette expression d’horreur de  votre visage, d’autre part, le garagiste n’aurait pas pu tout de suite commencer à vous baratiner sur l’odeur de chaud, le moteur que vous étiez à deux doigts de serrer.

Votre voiture sort enfin de chez le garagiste réparée (du moins pour quelque temps), votre compte en banque est quasiment vide, votre estomac aussi d’ailleurs, il est temps d’aller faire vos premières courses, ce qui nous amène à la :

 

Leçon N° 3 : Au supermarché, ouvrez grand vos yeux et soyez attentif !!

 

Vous auriez dû vous douter de quelque chose en entrant dans le supermarché lorsque vous avez entendu de part et d’autre des caisses : « Quoi, c’est une blague ? », « Oh, la vache !!!!» ou encore « Combien la salade ? On peut la fumer à ce prix là !! ».

Malheureusement, comme tout nouvel arrivant, vous avez d’abord été agréablement surpris de voir de nombreux produits identiques à ceux vendus en France, et avez donc rempli le caddie sans compter en oubliant que le prix est quasiment multiplié par deux !

Ne pleurez pas, vous ferez attention la prochaine fois ! Pour vous remettre de l’épisode douloureux du supermarché, changez-vous les idées, allez au restaurant, comme ça nous pourront aborder la :

 

Leçon N°4 : Au restaurant, adopter la même attitude qu’au supermarché, soyez attentifs !

 

Vous êtes détendu et grisé par les 2 Ti Punch bus à l’apéritif, en effet, vous ne vous lassez pas de contempler ce superbe coucher de soleil devant un cocktail, mi-novembre, alors que, votre famille et vos amis restés en France, vivent déjà les joies des premiers flocons et plaque de verglas !

Vous vous laissez donc aller et décidez de profiter à fond de ce moment privilégié et commettez l’erreur suprême  en commandant :

-Entrée ; Plat ; Dessert : Non, non vous ne rêvez pas, c’est bien 10% de votre salaire que vous voyez partir en fumer et oui la détente à un prix à Saint-Barth.

Mais comme vous avez maintenant deux Ti Punch, une bouteille de vin et quelque shot de rhum Vanille dans le sang, vous vous prenez pour Rockfeller et allez terminer en beauté cette fin de soirée en boite de nuit, ce qui nous amène à la :

 

Leçon N°5 : Ne jamais sortir avec sa carte bancaire !

 

Vous voilà dans la boite de nuit ! Avec tous ces gens, novices, comme vous, tous à moitié fauchés mais heureux de vivre, parce 2,5 grammes d’alcool coulent dans leur veine ! Demain est un autre jour !

Au vu de la musique désastreuse, direction le bar ! A croire qu’ils ont recruté le DJ pour sa médiocrité dans le seul but de faire consommer les gens ! Et là commence le rituel infernal de « C’est ma tournée ! » au grand désespoir de votre compte en banque déjà affaibli par l’épisode « « garagiste » et  «supermarché » !

Le lendemain matin, vous découvrez avec horreur les innombrables tickets de caisse témoignant de votre état d’ébriété de la veille, on ne vous y reprendra plus !! Pas pour cette semaine en tout cas !  Vous décidez d’aller faire un tour au restaurant branché sur la plage qui propose des barbecues le dimanche après midi, après tout ça ne doit pas être trop agité ! Et bien voilà la :

 

Leçon N°6 : La fête c’est tous les jours ici, si on veut !!!

 

Mon Dieu, la musique est à fond, les gens sont à moitié saouls et il est seulement  15h00, vous vous demandez où vous avez atterri et là un collègue de boulot vous attrape et vous traine jusqu’au bar, merde, vous avez votre carte bancaire !! Ben oui, vous ne pouviez pas vous douter que même le dimanche, il faut se méfier !!  

Là, ça devient alarmant, il est temps d’avoir la paye du mois prochain histoire de recouvrir à moitié le découvert gros comme le trou dans la couche d’ozone

Vous rentrez chez vous à quatre pattes en vous disant que ça ne peut pas durer comme ça, il y a un moment donné où il faut dire stop !! Vous allez vous coucher à 18h, ben oui, le rosé en plein cagnard, ça use et puis demain 1er jour de boulot, en espérant que les collègues soient cool ! Vous priez juste pour que ça ne soit pas les mêmes personnes qui vous ont vu vous ridiculiser littéralement  au barbecue branché lorsque vous vous êtes mis à genoux les bras en l’air en hurlant : woooouhhh !!!! C’est le pied  ici !!!! 

 

Voilà, vous venez de passer votre premier mois sur Saint-Barth, mais rassurez-vous, le meilleur reste à venir!



24/01/2011
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres